Je fais partie de cette génération, voulant mieux comprendre l’expérience migratoire et la trajectoire sociale vécue par leurs parents. Mon parcours se nourrit de deux cultures, sans l’apprentissage de la langue maternelle, créant une dichotomie entre ces mondes : l’école, la société avec ses règles et le milieu familiale avec ses codes, ses rituels et ses silences.

TLETA, 3 en arabe, se veut une tentative de faire œuvre théâtrale l’histoire d’une famille maghrébine de France du 20ème siècle, avec la figure paternel en focus.

Pour Abdelmalek Sayad, sociologue, vouloir comprendre l’immigré, c’est comprendre l’émigré.

Ce sera donc le grand-père paternel en passeur, paysan kabyle, tirailleur de l’empire colonial, pour nous raconter son fils, immigré algérien, source vive de la croissance triomphante des Trente Glorieuses .

Dispositif

TLETA est un parcours-spectacle déambulatoire à 3 stations à l’image d’une quête initiatique. En écho aux trois âges de la migration/émigration Algérienne qui ont jalonnés le 20eme siècle, la troisième station se déroule avec l’installation d’un bivouac, où l’objet scénographique avec son musée ouvert ravivant une mémoire, deviendra aussi lieu d’échange avec le public.

L’environnement sonore est constitué de musiques originales de Pascal Morel.

Les images d’archives récoltées auprès des différents centres de ressources, ont fait l’objet d’une manipulation avec l’incrustation des protagonistes du spectacle(grand-père,père et fils) dans une volonté affirmée de jeu burlesque permettant une distanciation avec les événements.

Lieu de mémoire ambulant habité d’objets désuets tels qu’une gamelle d’ouvrier ou un magnétophone à K7, mais aussi de films d’archives retravaillés, ce musée vivant sert de point de rencontre et d’échange avec le public à l’issue de la déambulation.

Devenu objet plastique monumental, avec un habillage sac Tati, pour sa référence au voyage, la caravane est utilisée en régie/ coulisse pour la forme spectaculaire et en musée familial durant le bivouac(troisième et dernière station).

Telle l’annonce de l’arrivée prochaine d’une fête foraine ou d’un théâtre de foire,
la caravane déambule pour annoncer sa venue avant son déploiement sur une place publique.

Des rencontres et des liens en amont avec les milieux associatifs portés sur les thématiques proches de TLETA (histoire, immigration, filiation…) pourront être effectués afin de permettre au bivouac, lieu d’échange et de paroles, d’exister dans une lecture diversifié.

téo gentilTleta